Jeune

Écologiste

Européiste

Inclusif

Innovant

Allons Enfants est un parti politique ouvert à toutes et tous et dirigé par des jeunes de moins de 30 ans contribuant au débat par le croisement de regards intergénérationnels. Dans les partis traditionnels, les jeunes sont trop souvent relégués aux « mouvements de jeunesse » qui servent de fonction support, sans être au cœur de la prise de décision.

Nous voulons une jeunesse du vouloir-faire et non plus de faire-valoir. Allons Enfants, en permettant à chacun et chacune d’exprimer son opinion, de débattre, de faire entendre sa voix, entend lutter contre l’autocensure des jeunes ne se sentant pas légitimes à s’engager. Nous voulons une politique de proximité, inclusive et innovante, qui tente de répondre pragmatiquement à des problèmes et non pas de satisfaire les luttes partisanes.

Nous travaillons ainsi, dans un contexte de forte abstention, à sensibiliser notre génération à la participation politique en proposant de nouvelles méthodes et en présentant des jeunes aux scrutins électoraux. Nous adoptons une vision de long terme, à l’échelle européenne et des territoires, solidaire, centrée sur les enjeux climatiques, démocratiques et sociaux.

En 2014, quelques jeunes engagés décident de se lancer dans un pari fou : rajeunir le vieillissant conseil municipal de leur ville (Saint-Cloud, 92). Lors du premier tour, ils réunissent 15% des suffrages, et se maintiennent au second tour au terme duquel ils propulsent deux élus au Conseil Municipal. C’est de cette expérience inédite aux élections municipales que nait notre parti politique. En 2015, suite au constat d’un manque criant de représentation de la jeunesse dans l’ensemble des institutions électives, les initiateurs et initiatrices de la liste Allons Enfants décident de déposer le statuts d’une association. Allons Enfants devient alors un parti national et se fixe l’objectif d’œuvrer à l’émancipation et à la représentation de la jeunesse partout en France.

En 2017, à l’aune des élections législatives de 2017, notre parti présente dans toute la France, de Corse à Lille, de Noirmoutier-en-Ile aux Alpes, 58 candidats de moins de 25 ans. Une première dans la Vème République. Avides de records, nous présentons en 2019 la plus jeune liste aux élections européennes, réunissant 79 jeunes femmes et hommes passionnés d’Europe. Aux élections locales de 2020, nous obtenons 10 élues et élus, en ruralité comme dans les plus grands pôles urbains. Enfin, aux élections régionales et départementales de 2021, nous investissons plusieurs dizaines de candidats dans des listes correspondant à nos valeurs.

Le plus beau reste à écrire.

En France, la jeunesse est considérablement sous-représentée dans toutes les institutions électives. Les moins de trente ans représentent aujourd’hui 35% de la population française mais seulement 0,1% des élus locaux. 12,2 % des conseillères et conseillers municipaux ont moins de 40 ans, 62% des maires ont plus de soixante ans. Au niveau national, le constat est aussi sévère : seuls quatorze députées et députés (sur 577) ont moins de 30 ans.

Nous considérons que ce manque de représentativité s’explique d’abord par des facteurs culturels et un système de domination, qui dévalorisent et délégitiment la parole et l’engagement des jeunes et provoquent naturellement de forts réflexes d’auto-censure chez eux. Il est aussi dû à des facteurs structurels aux partis traditionnels, qui n’ont pas intérêt à pratiquer le renouvellement de leurs élites, et qui préfèrent capitaliser sur des visages bien connus et ancrés dans le paysage médiatique et politique.

Ce gap de représentativité a des conséquences concrètes sur les méthodes et décisions politiques. Trop âgé.e.s, les décideurs et décideuses d’aujourd’hui ne subiront probablement pas les conséquences de leurs – souvent désastreuses – décisions, en particulier en matière climatique. Enfin, l’exclusion systématique d’une partie de la population des instances démocratiques entache profondément la promesse d’un débat intergénérationnel. C’est cette exigence démocratique que par nos actions nous voulons rétablir.

Porter la voix de la jeunesse

Parce que nos représentantes et représentants ne nous ressemblent pas, parce que les candidates et candidats ne nous parlent plus, il est urgent qu’une nouvelle génération de militantes et militants s’engage pour changer concrètement le cours des choses. Nous croyons que présenter de nouveaux visages, jeunes, permettra de reconnecter une grande partie de notre génération qui s’abstient avec la politique. La citoyenneté s’acquiert à 18 ans, alors votons, exprimons-nous, engageons-nous !

Repenser la politique

En dehors des clivages et des luttes partisanes traditionnelles, parfaitement indépendants, nous souhaitons être acteurs et actrices d’une politique de proximité, reflet de notre société et de toutes les générations. Pour cela, nous contribuons à ce que les pratiques et des méthodes politiques soient plus saines et intègres. Pour nous, être élu.e n’est pas un métier mais un engagement au service de l’intérêt général. 

Emanciper la jeunesse

Notre force : c’est notre engagement ; notre vitalité : notre motivation. Face à l’autocensure des jeunes, nous formons des primo-militant.e.s et des primo-candidat.e.s pour qu’ils et elles s’engagent et prennent confiance dans leur expression politique. Parce qu’il n’y a pas de diplôme pour être engagé.e, nous croyons en la nécessité que chacune et chacun puisse se sentir légitime d’élaborer, de discuter et de voter les décisions et ce, qu’importe son origine, son statut social, son genre.

powered by Typeform