Proposition de Loi du 1er Avril

Notre nouvelle proposition de Loi

Allons Enfants dépose plusieurs propositions de Loi à l’Assemblée Nationale ! Cette fois-ci plus ambitieuses. Toutes ces propositions que vous pouvez retrouver ci-dessous seront bientôt votées.

 

Retrouvez-ici la première proposition de loi  ici et votée aujourd’hui en commission. Pour qu’on puisse enfin mettre en œuvre le respect que nos générations méritent.

Délit d’outrage à la Jeunesse, Remplacement du Sénat par Un conseil National des Enfants, pour le port de Crocs dans la dignité, Création du statut de boomer assortie de peines… Elles sont toutes le fruit d’une réflexion profonde et générale pour un changement de paradigme. Défendues par deux députés engagés en faveur d’une République plus innovante et Intergénérationnelle ! Il est temps

Nos propositions de loi
bientôt votées.

  • Remplacer le Sénat par un Conseil National  des enfants.
  • Création de délit du divulgachi (spoiler) assorties de peines de non-éligibilité et de travaux d'intérêts généraux dans les milieux de médiation culturelle.
  • Instauration de la Parité Majeurs - Mineurs dans tous les Conseils d'Administrations publics et privés. 
  • Il est modifié l’article 24, alinéa 4 de la Constitution du 4 octobre 1958 en ses mots “est élu au suffrage indirect” par “est élu au suffrage direct, par les élèves de l’école Jean Baptiste de la Salle à Lisieux, tous niveaux confondus”.
  • Instauration à l'occasion de la Journée de l'enfance le tirage au sort d'un enfant de 10 à 16 ans pouvant occuper la fonction du Président de la République le temps d'un jour. - Sur le modèle des entreprises qui mettent à leur tête un stagiaire pendant un mois.
    • Donner accès aux codes de la bombe nucléaire si l'enfant tiré au sort résout la table de 8 dans les temps impartis par le CESE.

  • Création à l'occasion des Vacances Apprenantes, d'un club "Jeunes Allons Enfants" pour toutes les françaises et tous les français de 8 à 12 ans, sur les plages du littoral français dans l'optique de fournir des cours d'éducation civique estivaliers. 

  • Définition légale du statut de Boomer.
  • Création du délit de l'oncle gênant. - Peines assorties d'une suppression de comptes Facebook, d'une amende plus d'une mise sous tutelle en cas de memes beaufs avérés ou suspectant "des nanoparticules 5G" dans les vaccins. Assortir d'une peine de non-éligibilité au-delà de 31 ans et demi à toutes les élections si des preuves  d'appartenance aux Fanzouzes  sont avérées.
  • Etablir le seuil de consentement électoral  à 50 ans. - Lutter contre la gérontocratie. 
  • Instauration du Service Climat Universel pour toutes les françaises et français âgés de plus de 50 ans coupables de délit de climatoscepticisme. Service à effectuer dans les zones sinistrées de l'Amazonie, du Bengladesh et du Bush Australien. 
  • Création du délit d'outrage à la Jeunesse. -  Constituent un outrage puni de 7 500 euros d'amende les paroles attentatoires telles « Djeun’s, ça farte, okidoki, ça gaze », et tous les gestes, les écrits ou images de toute nature pouvant s’y rapporter et adressés à une personne de moins de 25 ans révolus. ».

  • Reconnaître le statut de "freehugger" en manifestations ou événements culturels. - Légiférer et protéger ces personnes qui donnent des câlins gratuits.

  • Création d’une Journée Nationale des sandales Crocs à destination préventive et d’une loi pour le port de crocs dans la dignité.
  • Interdire le port de tailles basses et de sandales chaussettes  dans l'espace public.

  • Caractériser de tentative d’homicide involontaire l’omission d’un morceau de jeu construction type “lego” sur le sol terrestre privé et public.

Par Gérard Poisson d'Avril

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
powered by Typeform